Algues sargasses

116 000 m³ : c’est le volume d’algues sargasses collectées en 2018 sur les côtes guadeloupéennes.

Un phénomène irrégulier et massif, dont l’ampleur peut provoquer de véritables situations de crise environnementale, économique et sanitaire.

L’ADEME Guadeloupe agit sur 3 axes : les techniques de collecte performantes, la valorisation et les programmes d’études/études environnementales.

Dans cette rubrique

Contexte en Guadeloupe

Depuis 2011, l’échouage massif des algues sargasses sur les côtes guadeloupéennes engendre de multiples problématiques.

Observation, détection et prévision

Les prévisions d’échouages mobilisent une série de moyens : reconnaissances aériennes, par satellite, de terrain, observation à distance par un réseau de...

Techniques de collecte et barrage

En Guadeloupe, on dénombre près d’une soixantaine de sites à enjeu qui subissent des échouages réguliers de sargasses et qui font donc l’objet d’une collecte...

Stockage, prétraitement et valorisation

Aujourd’hui, près de 99 % des sargasses collectées sont épandues sans valorisation sur des sites en arrière-plage.

Autres programmes de recherche

L’ADEME Guadeloupe suit et/ou soutient des études sur d’autres thématiques plus ou moins éloignées de la collecte et la valorisation.