Alimentation durable

L’alimentation représente entre 20 et 50 % de l’empreinte environnementale des Français, par la production agricole en majeure partie, mais aussi de la préparation, le transport, le stockage et la distribution.

Mieux choisir avec les labels environnementaux

4 labels environnementaux sont reconnus par les pouvoirs publics. Contrôlés par des organismes indépendants et fondés sur un référentiel, ils signalent des produits :

  • issus d’une exploitation de Haute valeur environnementale (HVE) ;
  • issus de l’Agriculture biologique (AB), français et européen ;
  • issus de la pêche durable.
0
0
0
0

Faire évoluer ses habitudes

Les consommateurs, en choisissant certains produits plutôt que d’autres, peuvent réduire ou augmenter les impacts liés à la consommation de ces produits. La manière de remplir notre assiette sera donc déterminante pour faire évoluer l’offre.

Pour manger mieux :

  • augmenter la part des céréales, des légumes secs, des fruits et des légumes. Les produits végétaux ont en général des impacts environnementaux beaucoup plus faibles que les produits animaux ;
  • privilégier la qualité (viande bovine issue de pâturages, volaille de plein air…) et le local ;
  • privilégier les fruits et légumes de saison et locaux. Ils ont peu voyagé et n’ont pas été produits sous serre chauffée ;
  • préférez l’eau du robinet aux boissons sucrées et aux alcools. Leurs impacts environnementaux (emballage et transport) sont très importants. Dans le cas d’achat d’eau embouteillée, préférer une marque locale, évitant des transports sur de longues distances.

Comparaison de paniers alimentaires pour une famille de 4 personnes pour une semaine. Voir descriptif détaillé ci-après

0

Descriptif détaillé du schéma (PDF - 118.06 Ko)

Moins de gaspillage alimentaire !

En Guadeloupe, tous secteurs confondus, le gaspillage alimentaire est estimé à 40 000 tonnes par an, soit plus de 10 % de la production annuelle de déchets.

« Toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée, dégradée, constitue le gaspillage alimentaire » définit le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Étape de la vie d’un produit alimentaire

Étapes de la vie d’un produit alimentaire : production, transformation, distribution et consommation

0

À la maison, voici les causes identifiées :

  1. les habitudes de consommation ;
  2. le manque de temps et d’organisation ;
  3. la motivation ;
  4. les enfants, la taille du foyer.

Surveiller les dates de péremption

En particulier, en magasin avant de se ruer sur les « promos », il faut être sûr d’avoir le temps de les consommer.
Deux types d’indications coexistent :

  • la date limite de consommation (à respecter rigoureusement), avec la mention « À consommer jusqu’au… » ;
  • la date de durabilité minimale, avec la mention : « À consommer de préférence avant… ».

Gaspillage alimentaire : les dates de conservation des aliments. Voir descriptif détaillé ci-après

0

Descriptif détaillé du visuel (PDF - 110.28 Ko)

D’autres idées pour moins gaspiller :

  • cuisiner les bonnes quantités ;
  • se servir en fonction de son appétit ;
  • cuisiner les restes ;
  • au restaurant, demander à emporter ce que l’on n’a pas mangé.

Quelques documents de référence